Sexe et douleurs

Quand le sexe fait mal : quelles en sont les causes ?

Le plaisir, l’intimité, ce moment où deux âmes se rencontrent… Mais que faire quand la douleur s’invite dans cet échange ? La dyspareunie, cette douleur que tu peux ressentir pendant l’amour, reste souvent dans l’ombre, tue par gêne ou incompréhension. Dans cet article, on t’invite à plonger au cœur de ce sujet, à comprendre ses causes et à trouver des pistes pour l’appréhender.

La dyspareunie désigne les douleurs ressenties pendant l’acte sexuel, pouvant avoir des origines physiques ou psychologiques.

Qu'est-ce que la dyspareunie ?

La dyspareunie, c’est ces douleurs que tu peux ressentir pendant l’acte sexuel. Ça peut être au niveau de l’entrée du vagin ou plus profondément. Les sensations varient : picotements, brûlures, démangeaisons… C’est pas pareil que le vaginisme, où le vagin se contracte tellement qu’il empêche toute pénétration.

Pourquoi ça fait mal ?

Il y a plein de raisons possibles :

Des raisons physiques : mycoses, infections (comme l’herpès ou la cystite), dérèglements hormonaux, ou même des trucs plus sérieux comme l’endométriose.

Des raisons psychologiques : stress, anxiété par rapport au sexe, ou un traumatisme du passé.

Parfois, c’est un mélange des deux. Et des fois, même après avoir traité la cause physique, la douleur reste à cause de la peur ou de l’appréhension.

 

Comment différencier les douleurs ?

Il y a deux grandes catégories de dyspareunie :

Superficielle : douleur à l’entrée du vagin, souvent accompagnée de sensations de brûlures ou d’irritations.

Profonde : douleur plus interne, dans le pelvis ou le fond du vagin. C’est souvent une douleur plus sourde.

En comprenant le type de douleur, on peut mieux cerner sa cause. Par exemple, une douleur superficielle peut venir d’une vaginite, tandis qu’une douleur profonde pourrait être liée à l’endométriose ou à des kystes.

Que faire si ça fait mal ?

D’abord, écoute-toi. Si tu ressens une douleur, prends ton temps. Peut-être que tu n’es pas assez excitée ou qu’il te faut plus de lubrification. Parler avec ton/ta partenaire peut aider, surtout pour trouver des positions qui te font moins mal.

Mais si la douleur persiste, il faut chercher plus loin.

Comment gérer la dyspareunie ?

Selon la cause de ta douleur :

Physique : Consulte un médecin. Selon le souci, il pourrait te proposer des traitements.

Psychologique : Il est essentiel de discuter avec ton/ta partenaire. Si le problème est plus profond, un soutien psychologique peut être nécessaire. Se souvenir que la pénétration n’est pas le seul moyen d’avoir une relation sexuelle épanouissante peut aussi aider.

Tout en cherchant la cause sous-jacente et le traitement approprié, l’utilisation d’un lubrifiant comme celui de Jolaine peut offrir un soulagement temporaire et rendre l’acte sexuel plus confortable.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *