Le pH vaginal : Tout ce que tu dois savoir

Parlons d’un indicateur essentiel pour ton bien-être intime : le pH vaginal. Il est le gardien de l’équilibre de ta flore vaginale. Tu te demandes pourquoi c’est si important ? C’est par ici !

Le pH vaginal, variant généralement entre 4 et 4,5, est un indicateur essentiel de l’équilibre de la flore vaginale, et son déséquilibre peut entraîner des infections et d’autres symptômes. 

L’équilibre subtil de ton Intimité

Ton vagin est vraiment fascinant ! Imagine-le comme un petit jardin où différentes bonnes bactéries coexistent. Ces bactéries ont un rôle super important : elles transforment une substance, le glycogène, en acide lactique. C’est un peu comme si elles faisaient du ménage pour que ton jardin reste propre et en bonne santé. Grâce à elles, ton vagin garde une ambiance légèrement acide, ce qui permet de prévenir les infections.

Dans ce jardin intime, il n’y a pas que de bonnes bactéries. D’autres microbes y vivent paisiblement. Tous ensemble, ils s’assurent que ton environnement intime reste équilibré. C’est un peu comme une équipe qui travaille main dans la main pour ton bien-être intime.

La raison du déséquilibre

Quand tout va bien, le pH vaginal est stable, et l’équilibre entre “bonnes” et “mauvaises” bactéries est maintenu. Cependant, différents facteurs peuvent bouleverser cet équilibre : 

  • les changements hormonaux, 
  • les traitements médicaux, 
  • l’hygiène intime inappropriée,
  • le stress
  • les menstruations
  • ou encore les rapports sexuels.

Par exemple, lors de la ménopause, les cellules vaginales perdent du glycogène, indispensable pour nourrir les lactobacilles. Sans cette “nourriture”, ces bactéries protectrices peuvent disparaître.

 

Le pH vaginal en chiffres

Globalement, l’échelle du pH varie entre 1 (très acide) et 14 (très alcalin). Un pH de 7, similaire à celui de l’eau, est considéré comme neutre. Les vagins ont un niveau d’acidité naturellement élevé, oscillant en général entre 4 et 4,5. Cette acidité est principalement due aux lactobacilles. Si tu es en âge de procréer et en bonne santé, ton pH se situe généralement entre 3,8 et 4,5. Cependant, ce niveau peut varier au cours de ta vie.

Comment reconnaître un déséquilibre du pH ?

Un vagin dont le pH n’est pas équilibré peut causer :

  • des démangeaisons, 
  • des brûlures, 
  • des odeurs désagréables 
  • ou des pertes inhabituelles. 

Comment maintenir un bon pH ?

Si tu es souvent confrontée à des infections vaginales, envisage l’utilisation de probiotiques. Ces compléments, principalement composés de lactobacilles, peuvent aider à rétablir l’équilibre de ta flore vaginale. 

Pour garantir l’équilibre de la vulve, il est crucial de choisir des produits adaptés au pH de la vulve. Les produits JolaineTM, par exemple, sont conçus avec un pH de 5, se rapprochant de celui de ton vagin, garantissant ainsi une harmonie parfaite. Ainsi, en utilisant des produits qui respectent ce pH, tu soutiens et préserve ton équilibre intime naturel. 

Après des rapports intimes, nettoie ta vulve avec le nettoyant intime aloès de Jolaine. Il permet de rééquilibrer le niveau de ton pH et d’éliminer les impuretés liées au rapports sexuelles. Utilises le plus possible des préservatifs lors des rapports sexuels parce que le sperme et la salive déséquilibre le pH de la vulve.

Ta santé intime, une priorité

Garder un œil sur le pH vaginal est un excellent indicateur de l’état de santé de ta flore vaginale. Un équilibre à surveiller, des habitudes à adopter, et le tour est joué pour une intimité épanouie ! 

Si tu souhaites tester ton pH vaginal chez toi, des papiers pH sont disponibles en pharmacie. Si les résultats ne sont pas satisfaisants ou si jamais tu ressens des symptômes d’infection, n’hésite surtout pas à consulter un médecin.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *